Réparation d'une micro-chaîne Hi-Fi Sony

J’ai pu récupérer récemment l’ancienne micro-chaîne Hi-Fi de mes parents ; il s’agit d’une Sony CMT-CP500MD datant de 2001 avec les fonctions radio, CD, MiniDisc et cassette audio.

Vue de face de la chaîne Sony CMT-CP500MD
La Sony CMT-CP500MD vue de face.

J’ai pu emporter cette micro-chaîne avec moi puisque les platines CD et MD étaient inutilisables : le mécanisme d’éjection avait en effet rendu l’âme sur ces deux mécaniques.

Du coup, il s’agissait pour moi d’une aubaine, puisque je cherchais justement à m’équiper en matériel Hi-Fi pour égayer un peu le salon, écouter des CD et profiter de la sortie audio optique de ma TV pour profiter d’un meilleur son sur celle-ci (et donc profiter d’un bon son sur les films, les séries TV et les jeux vidéo). Quant au MiniDisc, c’est un joli bonus.

La réparation en elle-même d’un mécanisme d’éjection est généralement assez simple (cela consiste souvent en un remplacement d’une courroie), mais le plus difficile, surtout sur des mini-chaînes, c’est de s’y retrouver une fois le capot retiré. Dans ce type de chaînes, on cherche en effet à tout miniaturiser le plus possible. Heureusement le guide de service pour cette chaîne se trouve facilement, l’excellente FAQ MiniDisc et de manière générale le site « La taverne de John-John » (ainsi que ses vidéos de réparation de platines MiniDisc sur sa chaîne YouTube) m’ont été d’une grande aide et enfin, j’ai pu trouver facilement aussi les courroies de remplacement pour les mécaniques CD et MD sur eBay.

Je vous propose donc en images cette petite réparation, dont la partie la plus compliquée reste de suivre le manuel de service pour le démontage et qui m’a permis de faire un acte éco-responsable en sauvant cette chaîne de la benne.

Désosser la bête

Cette chaîne se démonte d’abord en déposant les faces gauche et droite puis en retirant le dessus. Ce faisant, on dépose en même temps la mécanique cassette, qu’on déconnecte de la carte mère.

Ensuite, les platines MD et CD étant superposées, il faut retirer les vis retenant la mécanique MD au châssis puis déconnecter quelques nappes avant de pouvoir retirer la face avant, sur laquelle est vissée la mécanique MD. La mécanique CD et le reste des cartes (carte mère, alimentation, etc.) restent dans le châssis.

Chaîne ouverte,
séparée en deux
La chaîne Hi-Fi démontée et montrant ses deux moitiés. La première moitié nécessite de quoi caler la mécanique MD pour travailler correctement.

Après avoir retiré les vis retenant la mécanique MD à la face avant, on récupère le bloc MD dans son intégralité.

Bloc MD
intégral de la chaîne Hi-Fi
Sur la mécanique MD (dont on ne voit pas grand-chose à part la fente par laquelle on insère les MiniDisc) se trouve la carte dite « BD Board » gérant le traitement du signal et implémentant le codec ATRAC utilisé sur ces disques. Il s’agit ici d’une mécanique MDM-7A (donc de 7e génération), apparemment réputée globalement fiable et bien conçue.

Remplacement de la courroie d’éjection MiniDisc

On dépose ensuite la « BD Board » et les éléments de châssis ; on se retrouve ensuite avec la mécanique MDM-7A toute seule.

DERP
On voit ici la tête d’enregistrement sur son bras et on peut apercevoir la lentille du bloc optique. L’élément en plastique noir au-dessus et la partie métallique servent à guider le MiniDisc lors de l’insertion et de l’éjection.

Il ne reste plus qu’à déposer le haut du chariot (la partie en métal et en plastique noir) pour arriver à la mécanique en elle-même.

Bloc MD après
avoir déposé le chariot
Le moteur d’éjection (petite poulie blanche à l’avant) est censée entraîner la mécanique d’éjection par la grande poulie blanche à l’aide d’une courroie. J’avais déjà retiré l’ancienne courroie au moment où j’ai pris la photo.

La courroie d’éjection se place entre les deux poulies blanches qu’on peut voir à l’avant de la mécanique et sur le côté gauche de la photo. Lorsque j’ai retiré l’ancienne, le verdict était sans appel : elle était devenue beaucoup trop détendue pour transmettre une quelconque force. On pouvait en effet entendre le moteur d’éjection tourner dans le vide. Après installation de la nouvelle courroie, voici ce que ça donne.

Bloc MD après
installation de la nouvelle courroie d’éjection
Comme neuve !

J’en profite aussi pour nettoyer la lentille du bloc optique et la tête d’enregistrement à l’aide d’un coton-tige légèrement imbibé d’alcool isopropylique à 99 %. Après cela, il ne reste plus qu’à suivre la procédure de démontage en sens inverse. Mais passons ensuite en revue la platine CD…

Remplacement de la courroie d’éjection CD

La platine CD est un peu plus difficile d’accès car elle se situe tout en bas du châssis de la micro-chaîne. En suivant le manuel de service, on finit par en venir à bout, mais la partie la plus désagréable reste toujours la dépose du tiroir, toujours très gênant quand on démonte ce genre d’appareils.

Mécanique CD
démontée
La mécanique CD une fois retirée de son châssis. Le manuel de service dit que c’est une CDM55. Le bloc optique est une KSS-213D si je me souviens bien.

Là aussi la courroie présentait le même symptôme : elle était devenue trop élastique et le moteur d’éjection (poulie noire à gauche qu’on peut entrevoir à travers du trou dans le tiroir) tournait dans le vide.

Ici la courroie est un peu plus délicate à remplacer, puisqu’elle va du moteur d’éjection à la poulie noire à droite (qu’on peut aussi entrevoir à travers le même trou du tiroir). Mais une fois que c’est fait, c’est bon pour une dizaine d’années.

Conclusion

Ce n’est peut-être pas la plus impressionnante des réparations, mais il s’agit d’une panne récurrente et généralement facile à résoudre sur ce genre d’appareils. C’était surtout très intéressant pour moi de tenter ma chance sur une chaîne Hi-Fi dont je savais que je pouvais encore la sauver.

Je me surprends à utiliser la platine MiniDisc régulièrement, en enregistrant des émissions radio de temps en temps ou en préparant des compilations de musique que j’ai sur CD ou en format dématérialisée. Je dois dire aussi que le MiniDisc m’a toujours beaucoup fasciné et que les supports ont encore un certain air futuriste (ou « rétro-futuriste »), même en 2017.

Cela dit, on verra bien combien de temps cette chaîne me servira avant que j’aie besoin de la remplacer à nouveau, mais pendant ce temps, elle fonctionne sans souci majeur.

Posté par x0r à 3 commentaires • Tags : hifi stereo reparation minidisc cd courroie

Commentaires

Poster un commentaire

#1 — philippe

Bonjour et bravo pour cette réparation rondement menée. je viens de trouver la même petite chaine. je pensais pouvoir lire mes MD himd enregistrés à partir d'un netmd sony MZ NH600 dessus, impossible,le format mdlp ne le permets pas mais je peux lire des md enregistrés sur un sharp md dr470H qui est mdl aussi. Je trouve que le son est super; nettement meilleur que le MP3. voilà toute mon expérience pour le moment. bonne musique!

#2 — Lysjyf

Explications claires et compréhensibles, félicitations. Juste deux questions : comment faites-vous pour démonter la partie supérieure du bloc MD car l'étrier métallique bloque l'ensemble et quelle référence de courroie avez-vous commandé sur E-bay. En attente de réparation ... merci.

#3 — x0r

En effet, le Hi-MD et le MD sont des médias optiques différents ; la différence est identique à celle qu’il y a entre le CD et le DVD. Le MDLP est juste un procédé pour enregistrer plus de musique sur un MD classique.

Quant au démontage du bloc MD : une fois le bloc ouvert et la BD board déposée, il faut déposer le haut de la mécanique. D’après la page 15 du manuel de service, il faut :

- premièrement, retirer un ressort qui se trouve sur un des côtés de la mécanique (pour cela, il faut une petite pince et beaucoup de patience, sous peine d’égarer définitivement ce ressort !) ;

- une fois le ressort retiré, dégrafer le petit crochet à l’arrière (pour cela, appuyer sur la languette en haut à l'arrière où le crochet est attaché) ;

- enfin le reste de l’assemblage part tout seul : il faut juste appuyer avec le doigt sur l’axe sur laquelle la partie métallique est reliée à la partie inférieure de la mécanique, du côté droit, à l'opposé du ressort (peut-être faut-il soulever le chariot du côté gauche pour accompagner le geste).

Dans tous les cas, il n'y a jamais besoin de forcer quoi que ce soit pour déposer le chariot de la mécanique MD.

Quant à la courroie de chargement, il s’agit de la pièce numéro 158 sur le schéma page 74 : la référence était 4-227-025-01 (« BELT (LOADING) »). Pour la mécanique CD il s’agit de la pièce numéro 259 sur le schéma page 76, donc la référence est 4-221-816-01 (« BELT (CDM55) »).

(Astuce : sur eBay, essayez aussi de rechercher les références sans les tirets, par exemple « 422702501 »).

Poster un commentaire